This is the "Maîtrisez votre identité numérique" page of the "Diffuser" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
mis à jour le: Sep 1, 2016 URL: http://methodoc.univ-rennes2.fr/diffuser Imprimer le guide Mises à jour du flux RSS

Maîtrisez votre identité numérique Imprimer la page
  Rechercher: 
 
 

Lexique

identité numérique (ou e-réputation) : résultat de la collecte de traces (écrits (messages de forum, renseignements dans un profil), vidéos, photos ...) laissées consciemment ou non durant notre navigation sur le réseau. Ces traces, réarrangées par les moteurs de recherche et les sites de réseaux sociaux dessinent notre réputation numérique

Vos données dans les nuages

L'exiguité de nos disques durs ou des espaces de stockage de nos serveurs institutionnels, nous incitent à mettre de plus en plus de données dans les nuages, c'est-à-dire à télécharger du contenu sur des espaces mis à notre disposition par Google (Youtube et Google docs, Flickr, etc.)

Ces données personnelles nous appartiennent-elles toujours lorsqu'elles sont hébergées par ces firmes ?

Allons-nous un jour regretter la relative confidentialité de nos disques durs ?

 

Nouveaux articles sur la traçabilité des internautes

Articles sélectionnés sur le Net sur la notion de e-reputation

- Article paru dans le Monde

- Article paru dans les Inrocks

Loading Loading...
blank padding

Portraits fâcheux

http://www.cinemotions.com/modules/Artistes/fiche/287824/Laurence-Fremont.html(Le couperet, Costa Gavras) 

 

Quel CV va lire ce recruteur en face de vous ?

Celui que vous lui avez donné ? ou celui qu'il s'est fait grâce à votre compte public Facebook ?

Identité numérique et Netétiquette

Les 4 forces de l'identité numérique

Les 4 forces de l'identité numérique par e-reputation

L'identité numérique (on parle en 2011 plus souvent d'"e-reputation" pour les organisations) entendue au sens large (au delà de l'identification à un réseau électronique déterminé) est la synthèse des traces qu'un internaute laisse de lui sur la Toile. Une identité numérique peut être plus ou moins avantageuse, plus ou moins contrôlée, plus ou moins cohérente. Une identité numérique maîtrisée se forge en laissant de soi des traces qui dessinent un portrait cohérent de sa personne -malgré l'inévitable dispersion de ces traces. Les contributions ou les messages qu'on laisse sur le web doivent manifester une  personne ouverte à la communication (si on utilise des réseaux sociaux), fiable (si on voit son activité de blogging comme une forme de journalisme amateur) et soucieuse de contribuer à l'enrichissement d'un réseau (si on utilise des outils collaboratifs comme des forums ou des plateformes d'échange d'information). La maîtrise des formes de la communication sur le web est importante pour forger son identité numérique : maîtriser l'orthographe et respecter la langue dans laquelle on s'exprime est nécessaire (pas de langage texto, sauf dans des situations de chat), le ton que l'on emprunte pour s'adresser à la communauté est aussi important : un ton convivial mais qui évite de tomber dans les impasses du Kikoolol.

Enfin, l'identité numérique passe par la connaissance et la maîtrise des outils que propose le web collaboratif. La Netétiquette (ou Netiquette, l'Etiquette du Net) comporte certaines règles, dont celle de ne pas bombarder ses contacts de mails non pertinents (publicité, pétitions en ligne, messages en chaînes, etc.). Chaque communauté utilisatrice d'un outil développe ses propres règles plus ou moins implicites d'usages. Ainsi, on peut aujourd'hui parler de la twittiquette pour résumer l'ensemble des principes et usages qui sont recommandés pour l'usage de twitter. Le choix d'une communauté d'usagers de référence est aussi un élément de cette identité. S'inscrire sur les réseaux Diaspora (au lieu ou en plus de Facebook) ou indi.ca (au lieu ou en plus de Twitter) manifeste une personne intéressée dans le développement des outils libres et gratuits et potentiellement acteur dans le développement de ces outils.

 

Internet comme outil de gestion de l'image personnelle

Internet est devenu pour les internautes depuis quelques années un outil de gestion de l’image personnelle. Il faut être conscient de ce que cela implique : l’inscription à des plateformes de partage (Flickr, Youtube) ou à des réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook) peut s’avérer très enrichissant pour les études ou la vie sociale, mais peut aussi être préjudiciable si elle n’est pas maîtrisée.

Sachez qu'en 2009 :

  • 77% des recruteurs américains "googlisaient" systématiquement les noms des candidats
  • 45% d'entre eux ont complété cette recherche par une visite sur des réseaux sociaux (en particulier Facebook)
  • 35% d'entre eux ont déclaré avoir déjà rayé un candidat de leur liste en raison de ce qu'ils avaient trouvé à son propos sur la Toile

Source : Le livre blanc de l'e-reputation

Généralement, les employeurs ne font pas référence lors de l'entretien d'embauche aux informations qu'ils ont trouvé sur le net, ce qui ne veut pas dire que ces informations ne comptent pas pour eux, ce qui limite la portée de certaines autres études

En janvier 2009, des journalistes du journal Le Tigre ont mené une expérience : essayer de retracer la vie d'un individu à partir des traces que celui-ci laisse sur Internet consciemment ou non (Flikr, Facebook Archives Google, YoutTube). Consultez le résultat de cette enquête minitieuse restitué dans leur article intitulé Marc L***.

Les traces laissées sur le net sont difficilement effaçables, elles permettent de relier des identités fractionnées (blog de jeunesse, CV professionnel) ce qui mène à des recompositions aveugles par les moteurs qui remixent automatiquement et sans discernement des traces hétérogènes.

 
Langues 
Description

Loading  Chargement...

Tip