This is the "TP 1 - Déroulement" page of the "Livret du tuteur 2016-2017" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content

Livret du tuteur 2016-2017  

Les séances : leurs enjeux, leur organisation. Ce guide est à l'usage des tuteurs de méthodologie documentaire pour la préparation de leurs cours
mis à jour le: Nov 4, 2016 URL: http://methodoc.univ-rennes2.fr/livret_tuteur Imprimer le guide

TP 1 - Déroulement Imprimer la page
  Rechercher: 
 
 

Objectifs de la séance

Durée du TP 1 : 1h30 par groupe TP. Ces travaux pratiques se déroulent en salle informatique.

Intervenant : 1 Tuteur

Objectifs généraux :

  • débuter une recherche avec un usuel (Dictionnaire, Encyclopédie  (Wikipedia - Universalis), collection encyclopédique (Que sais-je ?/ Repères sur Cairn)

  • définir un sujet avec des mots-clés (carte heuristique, synonymes, répertoire de langage contrôlé comme Rameau pour la recherche sur catalogue)

  • chercher et identifier des documents pertinents dans le catalogue (recherche au titre, sujet, auteur) et les localiser (Bibliothèque, salle, rayon)

  • citer des livres en respectant la norme bibliographique (cf : exemples sur Méthodoc )

  • chercher des articles en ligne (Liste des revues en ligne, Europresse, CAIRN, Persée, Revue.org ... Isidore)

  • chercher des articles imprimés consultables à Rennes 2 (Compere)

  • chercher un périodique papier dans le catalogue et lire un état de collection

  • citer ces articles en respectant la norme

 

Déroulement de la séance

Ce que doit faire le tuteur au cours de cette séance :

En tout début de séance :

  • Montrer aux étudiants comment aller consulter le cours en ligne sur Cursus via l'ENT Etudiant Méthodologie / Documentaire ou directement sur Cursus : Complément de cours présentiels / Méthodologie /Méthodologie Documentaire L1.
    (Attention : bien spécifier qu'il faut utiliser le navigateur Mozilla Firefox, et non Internet Explorer, pour une utilisation optimale de Cursus)

Ensuite, pendant les 40 premières minutes  :

  • Préciser l’objectif de la formation en méthodologie documentaire et l’évaluation demandée (le QCM) qui peut être assorti d'un travail complémentaire (bibliographie ou fiche de lecture selon le département, voir modalités complémentaires avec votre coordinateur dans votre département)
  • A partir d’un exemple de thème, cerner le sujet par une série de questionnements (qui? quand? quoi? ou?... ), demander à l'étudiant de produire des mots-clés pertinents sur le sujet en mobilisant ses connaissances. Lui montrer comment organiser le tout sous forme de tableau ou de carte mentale (cf. Exercices)
  • Demander à l'étudiant de définir une problématique et en tirer des mots clés (trouvers des synonymes, des termes génériques ou spécifiques). Pour cela, lui faire consulter des ouvrages de référence, dont l’Encyclopedia Universalis en ligne (accès par le site des bibliothèques), Wikipédia, ou les Que sais-je / Repères en ligne sur CAIRN, des dictionnaires papier ou en ligne
  • Montrer comment élaborer une question (requête) de recherche : choix des outils (comparer moteurs de recherche Internet et catalogues de bibliothèque) ; modes de recherche (simple/avancé) : aborder avec eux les notions d’index, d’opérateurs booléens ; choix des mots-clés (indexation, langage contrôlé, RAMEAU)
  • Distinguer le catalogue du SCD Rennes 2, les catalogues distants : autres catalogues de bibliothèques rennaises, nationales (Bn-Opale +), collectif (Sudoc)
  • Comparer les résultats entre un moteur de recherche et un catalogue => en leur faisant rencontrer un problème de formulation sur le catalogue pour montrer l'usage du langage contrôlé (et les difficultés du langage libre ou contrôlé )
  • Utiliser le catalogue informatisé en mode avancé : exercices avec opérateurs booléens
  • Attirer leur attention sur la notice catalographique : repérer les éléments caractéristiques d’une monographie (auteurs, titres, éditeur, date de publication, collection, table des matières, index…)
  • Récupérer les références de 3 ou 4 ouvrages (panier, liste, mail, compte lecteur) ; lien avec l’ENT et montrer comment  localiser le document

Pendant les 50 minutes restantes

  • Repérer les éléments caractéristiques d’un périodique (titre, éditeur, date, sommaire, index…)

  • Repérer les titres des magazines, journaux, et revues scientifiques dans la discipline avec le catalogue

  • Comment exploiter les contenus : sommaires et index (papier ou disponibles en intranet ou sur Internet), outils informatisés pour Rennes 2 (Compère, Dipouest…selon vos disciplines)

  • Connaître les bases de données bibliographiques généralistes gratuites sur Internet (Hermine, base de l'ECF, Refdoc, Sign@l,etc.), ou les bases de données auxquelles la Bibliothèque est abonnée (Europresse, Cairn, Francis, Persée, Revues.org…)

  • Montrer comment accéder au texte intégral de l’article (imprimé ou électronique) à partir de la référence

  • Identifier 3, 4 articles correspondants au sujet traité lors de la séance précédente : exercices sur les index numérisés et les bases

  • Préciser la démarche pour localiser le document

  • Evoquer des critères de sélection : trouver des articles avec des résumés, évaluer le périodique, l’auteur de l’article

 

Le casse-tête des Booléens

Cela paraît simple aux étudiants quand on le leur (ré)explique. Mais sitôt livrés à eux-mêmes un bon nombre refont l'erreur habituelle de confondre le ET avec le OU :
Pour obtenir des résultats sur le réchauffement climatique "et" les gaz à effet de serre, il faut utiliser le booléen OU (et non pas ET)
Vous pouvez également essayer de leur expliquer de la manière suivante : Pour élargir sa recherche on utilise l'opérateur OU, alors que pour la préciser on utilisera le ET
Cela passe mieux encore avec un dessin de ce genre :

Et des exercices, beaucoup d'exercices...

 

Comment naviguer dans RAMEAU

L'une des choses les plus délicates au cours de cette séance est de montrer aux étudiants la différence qu'il y a entre les mots de la langue naturelle et les mots-clés d'un langage contrôlé, comme le sont les langages d'indexation utilisés en bibliothèque. Il convient de rappeler que ce qui justifie l'existence de ces langages contrôlés est la grande polysémie de la langue naturelle.

Ainsi, dans un langage d'indexation professionnel comme RAMEAU (Répertoire d'Autorités Matière Encyclopédique, Alphabétique Unifié),

1 mot = 1 concept

...alors que dans la langue naturelle, 1 concept peut se traduire par plusieurs mots : le développement durable, par exemple, peut se dire aussi "développement soutenable" ou "croissance durable" ; ces différentes traductions d'un même concept contriburaient à éparpiller la documentation disponible sur ce sujet sans le recours à un vocabulaire contrôlé.

Inversement dans la langue naturelle, un mot traduit souvent plusieurs concepts : ainsi "transatlantique" peut faire référence au monde de la voile (course transatlantique), aux moyens de transports (paquebots transatlantiques), ou bien aux relations diplomatiques Europe/Etats-unis (échanges transatlantiques).

Faire admettre le concept de langage contrôlé est une chose, Présenter et faire adopter RAMEAU à des étudiants de L1 en est une autre. Il est plus pertinent de montrer la liste des mots clés sur une notice bibliographique d'ouvrage de la BU et l'usage des rebonds dans le catalogue pour élargir ou préciser sa recherche.

  • trouver dans votre discipline des mots-clés où la polysémie d'un terme peut être observée
  • faire des recherches avec ces mots-clés dans Google, puis dans  dans le catalogue de la bibliothèque
  • comparer les résultats et montrer qu'une recherche en mot sujet dans le catalogue peut ne rien donner, mais qu'une recherche sur tous les mots permet bien souvent de trouver des références pertinentes. A partir de là les rebonds dans les notices bibliographiques permettent de poursuivre la recherche vers des documents traitant du sujet choisi

Ce qui peut avantageusement remplacer RAMEAU pour les bibliothèques de l'Enseignement Supérieur, c'est le répertoire des autorités-matières du SUDOC de l'ABES, IDref. Dans ce répertoire de mots-clés lié au catalogue SUDOC et au catalogue de chaque BU, on trouvera facilement le mot-clé que l'on cherche pour interroger efficacement ces catalogues par mots-sujet.

Élement de fiabilité d'un article de wikipedia

Wikipedia est une encyclopédie qui a le mérite d'être collaborative, gratuite, que tout un chacun utilise fréquemment, par ailleurs, elle est très réactive, et il ne s'agit nullement de la proscrire dans les études universitaires. Au contraire, il faut apprendre à bien l'utiliser et aussi connaître ses limites (validité de l'information ou encore information partielle). Il est conseillé, comme toujours, de recouper ses sources et de se donner les moyens d'obtenir une information la plus complète possible pour se forger un avis critique.

 "Plusieurs éléments permettent de se faire une idée sur la fiabilité d'une page de l'encyclopédie en ligne.
 

Les avertissements. Présents en tête de certaines pages, ils signalent que les éditeurs de l'encyclopédie estiment le contenu de la page sujet à controverse ou en cours de restructuration massive, par exemple.

La date de création. L'onglet "historique", en tête de page, permet de vérifier si l'article a été créé récemment et s'il a été modifié récemment.

Les débats. L'onglet "discussion" permet de relire les débats qui ont eu cours entre les éditeurs de l'encyclopédie. Il permet de voir si il y a des désaccords majeurs ou des doutes sur les sources utilisées par l'article."

Dans l'onglet "discussion", les auteurs justifient souvent leurs modifications en fournissant les explications nécessaires.

(Sources : Le Monde.fr 17 mars 2010, Comment les étudiants utilisent-ils wikipedia ?

Alan Rocke, Du bon usage de wikipedia. La Jaune et le Rouge, n° 653, mars 2010  Conseils d'un contributeur à ses pairs)

Savoir repérer et exploiter les articles de qualité de l'encyclopédie qui font l'objet d'une lecture attentive, d'une exigence sur la citation des source,  d'une évaluation de la part de la communauté et de spécialistes dans la matière. Cette démarche est suivie par de nombreux pays dont la France qui répertorie ses articles de qualité de la manière suivante :

Contenus de qualité : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Contenus_de_qualit%C3%A9

Bons contenus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Bons_contenus
Néanmoins, invitez les étudiants à garder un oeil critique sur cet outil. Vous pouvez par exemple citer des cas, où comme le dit D. Caviglili sur Bibliobs, "La vérité, sur Wikipédia, obéit à des protocoles très stricts. Parfois tellement stricts que la vérité elle-même ne parvient pas à s’y conformer". De ce fait, un article qui comporte une information erronée peut continuer à exister tant que Wikipédia n'autorise pas sa correction. Ex: le cas de l'auteur Philippe Roth qui a voulu corriger un article comportant une fausse information sur son dernier ouvrage.. Il s'est vu répondre qu'il n'était "pas une source crédible " sur sa propre oeuvre  (cf Article de l'Express du 13/09/2012 ou Rue 89 ou encore le Bibliobs du Nouvel Observateur). Il a du créer une source secondaire afin que celle-ci puisse être citée en référence. 
 

Utiliser Compère

Compère (CONtenu des PERiodiques vivants) est une base de références d'articles ou de dossiers accessibles en format papier dans une des bibliothèque de Rennes 2. Une recherche dans Compère permet aux étudiants de compléter efficacement une recherche préalablement faite sur une des bases d'articles en ligne (CAIRN par exemple) ou via le moteur de recherche spécialisé Google scholar (donnant accès majoritairement à des articles scientifiques en accès libre).

A partir des mots-clés de votre choix, Compère ne donne que des références (pas de texte intégral) mais ces références permettront aux étudiants de Licence de trouver l'article en format papier dans une des bibliothèques du SCD de Rennes 2.

<>

Une alternative à compere : sign@l

logo Sign@l

Sign@l est une base constituée par 10 bibliothèques et centres de documentation et hébergée sur le site de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon

Cette base spécialisée en Sciences Humaines et Sociales permet d'effectuer une requête par mots-clés, auteur, revue... pour retrouver des références d'articles indexés depuis 1983.

  • 66598 articles (dont 12 % en ligne) issus de 78 revues
On peut également y trouver des sommaires en effectuant une requête par revue et/ou mot du titre, date... et de rebondir sur la référence des articles de ces sommaires.
  • 11237 sommaires (dont 46 % accessibles en ligne) issus de 160 revues.
 

Isidore, moteur de recherches spécialisé en SHS

Isidore est un moteur de recherches spécialisé en Sciences Humaines et Sociales. 35 collections d'articles sont indexées par ce moteur, en particulier CAIRN dont seuls les résumés sont accessibles (sauf si l'on se connecte après s'être identifié) et des revues en libre accès, comme celles de fabula.org (Littérature), Liens-socio et revues.org (Sociologie), Persée (sociologie, anthropologie, Histoire), et les documents contenus dans HAL.

Isidore est donc un guichet très intéressant vers une masse d'informations de niveau scientifique.

 

Faire une recherche sur Europresse

Europresse est l'une des bases (avec CAIRN) qui nous paraît vraiment intéressante à proposer aux étudiants de licence. Son taux de couverture de la presse généraliste extrêmement large est son premier atout : Les étudiants en langue auront profit à lire des articles parus dans les principaux quotidiens des pays occidentaux et des pays émergents. Quant aux autres, ils peuvent utiliser Europresse pour faire des revues de presse sur les objets de leurs études.

Ce qui fait l'atout majeur d'Europresse est la possibilité de pouvoir consulter et télécharger un quotidien au format "pdf" et de pouvoir le réutiliser dans le cadre d'un travail universitaire ou pour sa culture personnelle. Nous noterons notamment que le quotidien "Le Monde" est disponible.

 

Convaincre les étudiants de l'utilité des normes

...très difficile, sachant qu'ils n'ont pas encore eu à faire un travail de recherche approfondi à la bibliothèque et a fortiori qu'ils n'ont rien publié. Ces étudiants n'ont jamais été confrontés à l'impasse à laquelle peut mener une référence bibliographique erronée dans laquelle par exemple, le titre de l'article est confondu avec le titre de la revue. Une norme permet de connaitre la place de chacun des éléments, il est dons ensuite plus facile d'identifier le type de document, son auteur et son titre ...

La pilule passe mieux avec une présentation du logiciel Zotero (outil de gestion des références bibliographiques libre et gratuit) mais non seulement le temps manquera pour présenter ce logiciel -d'autant plus qu'il requiert la création d'un compte-, mais en plus la version de Firefox présente sur les ordinateurs de la salle de cours ne supportera pas forcément le plugin de Firefox qui permet d'utiliser Zotero. Mieux vaut ne pas s'y risquer...

Vous pouvez trouver les détails de la norme ci-dessous et  sur le guide la BU. Il s'agit de la norme éditée par l'imprimerie nationale faisant référence chez les éditeurs universitaires.

 

L'édifiante histoire du docteur O. Uplavici (le docteur Dysenterie) peut éventuellement sensibiliser les étudiants au fait d'avoir une bibliographie rédigée dans les règles. " En raison d'une erreur de traduction, l'article a été attribué à O. Uplavici dans les publications en anglais jusqu'en 1939. Le nom de l'auteur a été écrit en petits caractères, et le traducteur a confondu O ÚPLAVICI (À propos de dysenterie en tchèque ) pour le nom de l'auteur et PŘEDBĚŽNÁ ZPRÁVA (rapport préliminaire) pour propos dysenterie."

 

Préciser aussi que les enseignants évaluent en partie la qualité d'un travail à la rigueur de sa bibliographie.

 
Langues 
Description

Loading  Chargement...

Tip