This is the "Définition de l'Open Access" page of the "Comprendre et adopter le modèle de l'Open Access" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Quelques rappels des principales notions du libre accès (Open Access) pour les utilisateurs et/ou les contributeurs
mis à jour le: Jul 5, 2017 URL: http://methodoc.univ-rennes2.fr/content.php?pid=710818 Imprimer le guide Mises à jour du flux RSS

Définition de l'Open Access Imprimer la page
  Rechercher: 
 
 

Qu'est-ce que le libre accès (Open Access)?

Concernant l’information scientifique, le libre accès désigne la mise à disposition, gratuite et permanente sur Internet des résultats de la recherche sans barrière financière, juridique et technique afin d’accélérer et d’étendre leur diffusion.

L’Initiative de Budapest (2002) a défini deux voies possibles :

  • La voie verte (Green Open Access) : les chercheurs (ou une tierce personne mandatée) déposent leurs articles (pré-publications et post-publications) dans les archives ouvertes (auto-archivage)
  • La voie dorée (Gold Open Access) : permet la diffusion des résultats de la recherche par la publication d’articles dans les revues en libre accès

Une troisième voie est apparue plus récemment : « la voie platinum » garantissant la gratuité au lecteur et à l'auteur. En France, ce modèle est représenté par l'offre Freemium de la plateforme OpenEdition.

 

 

Les enjeux de l'Open Access

 

Quelques repères et textes de références

1991 : Création par Paul Ginsparg d'arXiv, première archive ouverte en physique
1999 : création de Revues.org par Marin Dacos
2000 : Le CNRS crée le CCSD (centre pour la communication scientifique directe)
2001 : création de l'archive nationale HAL (Hyper articles en ligne) ainsi que de TEL (thèses-en-ligne)
2002 : Initiative de Budapest pour l'Accès Ouvert (définit les 2 voies du libre accès)
2005 : Ouverture du portail Persée
2011 : Mise en place par le CCSD d'Héloïse (politiques d'éditeurs en matière de dépôt des articles)
2016 : promulgation de la loi « pour une République numérique »

Subject Guide

Profile Image
Didier Collet
 

Des bénéfices communs

Ouvrir l'accès à ses travaux scientifiques c'est :

  • Accroître son lectorat
  • Augmenter le nombre de ses citations
  • Participer à la valorisation économique et sociale de la recherche
  • Susciter de nouvelles collaborations
  • S'affranchir du monopole des éditeurs scientifiques privés
 

Extrait de l'Initiative de Budapest (2002)

«Par "accès libre" à cette littérature, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, [...] ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités.»

Source : Budapest Open Access Initiative

Langues 
Description

Loading  Chargement...

Tip